0

Nous avons eu le plaisir et l’honneur de participer au dossier  ” Toute une économie autour du manger local ”  que Seine et Marne magazine a publié en octobre 2020.

En voici la retranscription. Pour accéder au dossier complet, c’est par ici.

 

Le Village Potager, maraîchage bio et insertion

Leur exploitation maraîchère de 40 hectares allie agro-écologie et emploi… Rencontre à Saint-Pierre-lès-Nemours avec Hélène et Etienne Falise, à l’origine du premier Village Potager.

QUEL EST LE CONCEPT DU VILLAGE POTAGER ?

Il s’agit d’une exploitation maraîchère bio et d’un tiers lieu de rencontres et d’échanges. Notre cœur de métier est la production de légumes bio. On produit cette année 160 variétés de légumes distribuées principalement en circuit court et en vente directe dans notre boutique ou à travers des AMAP (Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne). On produit aussi 19 variétés d’aromates comme le shaizo d’origine japonaise ou la mizuna, une sorte de roquette, mais plus douce, 10 variétés de courges, 10 variétés de tomates dont 8 anciennes… L’alimentation doit être source de plaisir et donc de diversité, une diversité de saveurs avec de bons légumes qui apportent du goût, des couleurs… Le Village Potager, c’est aussi un grand gîte avec 12 chambres et 24 couchages proposés à des particuliers ou à des entreprises.

COMMENT VOUS EST VENUE CETTE IDÉE ?

C’est une reconversion professionnelle. On voulait créer une entreprise solidaire autosuffisante financièrement et qui crée de l’emploi. Au cours d’un voyage aux Philippines, on a découvert une ONG dont l’objet est de rebâtir des communautés en milieu rural par l’investissement dans l’agriculture locale, ça nous a inspirés ! Rentrés en août 2016, on a véritablement commencé à se former, le terrain a été trouvé à l’automne 2017 avant de lancer l’entreprise en 2018.

L’EMPLOI TIENT UNE PLACE IMPORTANTE DANS VOTRE PROJET.

Oui. Nous avons déjà un effectif de 18 personnes. Une partie du personnel est en contrat à durée déterminée de mars à octobre. C’est assez saisonnier. Mais depuis l’année dernière, le Village Potager est reconnu Entreprise d’insertion. Ce label est attribué à une entreprise (ou association) qui intègre dans son activité et son appareil productif des personnes confrontées à des difficultés d’insertion économique ; on parle alors de CDDI : contrat à durée déterminée d’insertion.

Parmi le personnel dans cette activité de maraîchage, beaucoup sont de culture plus urbaine en reconversion pour un retour au travail de la terre et plus près de la nature. On a également des demandes de bénévoles qui veulent découvrir en 2 ou 3 semaines la vie d’une ferme, et enfin, on est centre de formation en partenariat avec Ferme d’Avenir pour accueillir des Compagnons en formation. En résumé, on va du CDI au compagnonnage.

D’AUTRES PROJETS ?

On a démontré que le projet est rentable, maintenant on voudrait créer d’autres Villages Potagers avec ceux qui voudront le faire, des chefs d’exploitation autonomes, car il y a une véritable demande.

Leave a Reply